Skip to navigation – Site map

L’Observatoire photographique national du paysage : archive rétrospective et prospective des territoires

The National photographic landscape observatory: retrospective archive and territories’ foresight
Das Observatoire photographique national du paysage – ein retrospektives wie prospektives Archiv der Landschaft
Frédérique Mocquet
p. 51-64

Abstracts

The Ministry of the Environment launched in 1991 the National photographic landscape observatory. This program, based on the hypothesis that the photographic medium is able to reveal spatial evolutions in a specific way, aims to create a representative archive of the landscapes diversities and evolutions. In a new and specific way, the administration puts the artistic dimension at the center of a technical and operational tool. Today, with a new dynamic, the local institutions use the Observatory method as a model to document their territories and their actions and create a national movement of landscape representation. This article aims to explain the origins, the historic and conceptual foundations along with the theoretical, political, artistic and technical goals of this recording machine, which has simultaneously a retrospective and a prospective dimension. And the analysis of this institutional program is a way to outline a reflexion about the fabrication process of our way of seeing, representing and conceiving everyday landscapes.

Top of page

Excerpt

Full text document will be published online on July 2018.

Outline

Architecture, territoire, photographie et institution : un lien originel
Le paysage comme catalyseur
De la prise de conscience au projet
L’archive comme source et modèle : fondements techniques et épistémologiques
Projet commun, projet public : la forme et la méthode comme infrastructures
L’art et la méthode, l’art de la méthode : ambivalences
Représentativité, comparaisons et « mise en conformité »

First lines

Architecture, territoire, photographie et institution : un lien originel

Un lien ancien unit architecture, territoire, photographie et institution. En 1851, la commission des monuments historiques lance une commande pour « recueillir des dessins photographiques d’un certain nombre d’édifices historiques », envisageant alors l’outil photographique comme moyen de relevé exact et exhaustif du patrimoine architectural français. La Mission héliographique, qui réunit cinq photographes membres de la Société héliographique, est la première commande publique collective de l’histoire de la photographie. Elle affirme une reconnaissance officielle du procédé, scelle le lien avec l’institution et jette les bases d’une pratique alors nouvelle : la vue d’architecture.

C’est à une autre échelle et à une autre dimension que celle de l’inventaire visuel du bâti que s’intéresse l’Observatoire photographique national du paysage (OPNP). Depuis la fin des années 1980, en France, des commandes publiques pen...

Top of page

References

Bibliographical reference

Frédérique Mocquet, « L’Observatoire photographique national du paysage : archive rétrospective et prospective des territoires », Livraisons de l'histoire de l'architecture, 31 | 2016, 51-64.

Electronic reference

Frédérique Mocquet, « L’Observatoire photographique national du paysage : archive rétrospective et prospective des territoires », Livraisons de l'histoire de l'architecture [Online], 31 | 2016, Online since 14 July 2018, connection on 21 September 2017. URL : http://lha.revues.org/589 ; DOI : 10.4000/lha.589

Top of page

About the author

Frédérique Mocquet

Frédérique Mocquet est née en 1986. Elle est diplômée de l’École nationale supérieure d’arts appliqués et des métiers d’arts Olivier de Serres (2008) et de l’École nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais (2012). Depuis 2013, elle poursuit ses recherches dans le cadre d’un doctorat en architecture (laboratoire Infrastructure-Architecture-Territoire, École doctorale Ville-Transport-Territoire) sous la direction de Jacques Fol. Son travail, intitulé Paysages photographiques : représentations, aménagement et prospective, analyse des dispositifs en tension entre enjeux documentaires et ambitions créatives et s’interroge sur les possibilités des pratiques photographiques comme moyens et outils d’expériences et de connaissance des évolutions spatiales. Adresse électronique : f.mocquet@gmail.com

Top of page

Copyright

Tous droits réservés à l'Association LHA

Top of page
  • Revues.org